Ahmed Salman Rushdie était Charlie avant Charlie, il a eu à subir presque seul, en tout cas sans le soutien de la France, pays des Lumières et des Français héritiers accablés de l’universalisme, le courroux de l’obscurantisme religieux. Un faute impardonnable pour la France : en 1989 nous étions encore abreuvés des années fric, n’imaginant pas que cette période touchait à sa fin, nous avions livré Salman Rushdie et ses versets sataniques à la solitude de ceux qui ont l’audace d’être libres quand ils sont né musulmans.

Le 14 février 1989, l’Ayatollah Khomeiny prononçait une fatwa condamnant l’écrivain à mort, au nom des saintes écritures du Coran, il offrait une rançon pour s’assurer que des crapules feraient le travail si le courage venait à manquer aux fidèles.

Un Ayatollah, un salaud, une crapule doublé d’un traître à sa patrie, à l’histoire de sa nation, ne pouvait agir autrement qu’en chef du crime organisé et rémunéré, le hasard ne l’aura fait survivre à son infamie pas plus de quatre mois. Khomeiny est mort et Salman Rushdie est bien vivant et toujours écrivain, voilà ce que fêtent les êtres libres de ce monde, 27 ans après que les mollahs se sont encore ridiculisés à la face du monde. Et aujourd’hui pour célébrer l’anniversaire de la stupidité de ce régime, la presse officielle, deux mots qui s’annulent, à décidé d’augmenter la rançon initiale en y ajoutant 600 000 $ portant la somme de 2,7 à 3,3 millions de dollars pour nous rappeler que le fondamentalisme, l’islamisme, n’est rien d’autre qu’une affaire crapuleuse. Des organes de presse célèbrent une condamnation à mort prononcée le 14 février 1989 contre Salman Rushdie, pour tenter de censurer, d’entraver la liberté de créer, d’écrire et de penser librement. Savez-vous, bande d’assassins, qu’un siècle plus tôt, le 19 septembre 1899, un capitaine de l’armée française, injustement accusé par ses supérieurs, était rendu libre en attendant d’être définitivement réhabilité, grâce notamment au travail acharné d’un écrivain et de journalistes, qui oeuvrèrent pour faire éclater la vérité. Parce que la vérité est inestimable quand le mensonge, la trahison, le crime contre le genre humain ne coûtent que 3 millions de dollars.

Ahmed Meguini

Pétition : Soutien à Salman Rushdie : gel des relations entre la France et l’Iran

La fatwa contre Salman Rushdie relancée par des médias iraniens

Rejoignez le projet #LaïcArt pour un Parti Laïque Citoyen et Exigeant
[clean-login-register]