Ils n’en mourront pas tous, mais tous seront touchés »

Ulva armoricana est une petite algue verte qui fait penser au printemps et donne des envies de crudités lorsqu’elle apparait dans quelques points des côtes bretonnes. Puis elle envahit le littoral. tout meurt, elle dégage des gaz si toxiques qu’un cheval y est mort (avant le cheval, vous devinez que l’écosystème a disparu!) et qu’il devient très cher et périlleux de la ramasser. Elle se nourrit en fait de l’excès de nitrates dû à l’élevage intensif (du lisier de porc rejeté dans les cours d’eau pour être plus précise). Son apparition était un signe de pollution sinon invisible.

Dans les fermes aquacoles, on introduit des tanches. Ces poissons sont très sensibles (beaucoup plus que les poissons d’élevage) à la moindre baisse de qualité des eaux des bassins. Quand les tanches meurent, les éleveurs savent réagir immédiatement pour sauver leur capital.

Les droits des femmes répondent à la même logique. Lorsqu’ils s’affaiblissent ou diminuent, ou désintéressent les politiques, c’est un signe, un indice de mauvaise qualité sociale, sociétiale et politique de la société. C’est une prédiction. Pas un dégât collatéral sinon, on connaitrait des sociétés qui auraient survécu à la disparition de leurs femmes..

Quand un pays se tait sur les agressions en nombre de femmes dans les rues,
quand une maire de Cologne reproche aux femmes de ne pas changer de mode vestimentaire en fonction de l’arrivée de réfugiés,
quand une ministre affirme que la laïcité n’est pas le problème des femmes et qu’elle restreint leur domaine à trois ou quatre dossiers,
quand on arrive à faire croire à des jeunes filles qu’elles doivent se cacher de la tête aux pieds et rester chez elles pour obtenir protection et amour,
quand une association promeut le viol et défile dans la rue,
quand 100% des femmes déclarent avoir été attouchées dans les transports en commun,etc… , on sait alors que la pollution gangrène la société.

Cette pollution s’appelle Totalitarisme. Totalitarisme de droite, totalitarisme de gauche, totalitarisme intégriste, peu importe. Perte des droits, arbitraire, soumission, interdiction de penser et de parler, népotisme, assassinats, exécutions, enlèvements, terrorisme, … femmes et hommes et enfants y seront soumis. « Ils n’en mourront pas tous, mais tous seront touchés ».
Les ministres, les maires, les « grands » et les « puissants », les plus religieux, tous ceux qui s’étaient soumis et avaient trahis pour garder leur pouvoirs, tous seront touchés et certains en mourront.

Capture d’écran 2016-02-15 à 10.16.13

On connait deux armes contre cette pollution: la Démocratie et la Laïcité. Des armes très fragiles surtout si on les a laissées longtemps sans soin par indifférence quand tout allait à peu près bien. La Démocratie et la Laïcité n’ont de force que quand un peuple les découvre ou redécouvre et s’en empare avec colère et courage malgré sa peur bien légitime.

Marie clotilde

Commentaires

  1. Marie Clotilde Auteur du sujet

    Il me semble qu’il n’y a qu’un moyen de défendre une démocratie: des citoyens concernés et vigilants. Le reste: les institutions etc…, on ne sait pas faire sans. Mais jamais elles ne seront parfaites.
    Pour ce qui est de Roush, je me suis sans doute pas assez renseignée.