Étaient pré­sents : Sémira, Assia, Irène Delse, Ahmed Méguini, Pierre, Denis, Caroline, Céline Pina (à par­tir de 20h), Ourdia, Karim, Betty, Guillem, Marion et une autre Marion. La réunion a com­mencé à 19h30, avec Assia comme modé­ra­trice (tour de parole).

La réunion a com­mencé par une pré­sen­ta­tion de notre « Mouvement pour un parti de la société civile » à l’intention de Caroline et son époux Denis, qui nous rejoi­gnaient pour la pre­mière fois. Eux-mêmes avaient aussi res­senti la néces­sité urgente de ne pas res­ter sans rien faire après les évé­ne­ments de 2015, et avaient com­mencé une démarche simi­laire : un mou­ve­ment citoyen, hors des attaches par­ti­sanes, cen­tré sur des valeurs huma­nistes… Leur groupe n’a pas encore de nom, mais a com­mencé à tra­vailler sur une charte et un pro­gramme. Ils cherchent, tout comme nous, à trou­ver un peu de visi­bi­lité média­tique.

* Ahmed inter­vient pour mettre en garde sur les « coups » média­tiques : avec son expé­rience d’activiste, il a vu des mou­ve­ments deve­nir extrê­me­ment connus pour un moment mais sans len­de­main. Sans fon­da­tions solides, un groupe ne peut pas inté­grer les nou­veaux venus que sa noto­riété entraîne, il y a un risque d’être sub­mer­gés.

La suite est réservée aux membres