Pleurons nos martyrs, honorons la mémoire de ceux qui de ceux qui vécurent et sont morts dans un instant d’amitié, de partage et de culture. Nous avons été attaqués dans ce qui est l’essentiel, notre convivialité, l’expression réelle de notre vivre ensemble. Au moment où nous nous interrogions sur notre identité, ou nous cherchions le « dénominateur commun », ce qui était invisible à nos yeux devenait une cible évidente pour l’ennemi : un apéro entre potes, un concert, l’occasion d’un baiser entre Karima et Jérémie. Juste avant d’expliquer à ma petite fille adorée pourquoi nous n’irons pas au marché de Noël des Champs-Elysées, je voulais vous écrire à vous mes chers compatriotes, et jamais cette civilité républicaine n’a eu autant de sens. Nous sommes appelés par l’histoire, à partir d’aujourd’hui tous ce que nous dirons, tout ce que nous ferons, s’imprimera instantanément dans la grande histoire, celle de l’humanité, voilà notre responsabilité. Notre réponse à cette attaque fera jurisprudence pour le genre humain. Tout ce que nous dirons, écrirons, ferons, approuverons sera, par la magie d’Internet, archivé pour l’éternité et avec une précision jamais connue pour l’histoire. Je sais que nous serons exemplaires, j’ai confiance en nous.

Ahmed Meguini