Les islamistes de l’UOIF expulsent la Présidente de l’Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise

Laurence Marchand-Taillade, membre du bureau national du Parti radical de Gauche (PRG) et présidente de l’Observatoire de la Laïcité du Val d’Oise, a été expulsée par la sécurité d’un meeting islamiste de l’UOIF. Contactée au téléphone, Laurence Marchand-Taillade m’explique que les organisateurs l’ont d’abord laissée entrer avec une équipe de la chaîne M6 pour assister à la conférence qui se tenait Porte Maillot à Paris, avant de décider de l’expulser alors qu’elle répondait à des questions posées par France Info et Radio Maghreb. C’est quand elle a commencé à s’indigner de la présence récurrente de Tariq Ramandan et de beaucoup d’autres « Frères Musulmans » dans les meetings de l’UOIF que son expulsion a été ordonnée par les organisateurs.

Les Frères Musulmans ont un projet politique et idéologique islamiste de domination globale, particulièrement extrémistes sur la question du droit des femmes, l’homosexualité avec un antisémitisme intrinsèque.

Ahmed Meguini

Congrès de L'UOIF porte Maillot à Paris ce jour.Venue assister aux conférences, et constater par moi – même la teneur…

Posté par Laurence Marchand-Taillade sur samedi 6 février 2016

Rejoignez le projet #LaïcArt pour un Parti de la Société Civile
[clean-login-register]

Commentaires

  1. Denis Tarko

    Je crois que cela va être nécessaire pour le Canada et les États-Unis d’embarquer comme pendant la Deuxième Guerre mondiale pour sauver l’Europe.

  2. Phyrezo

    Votre naiveté est affligeante Denis.
    Ce sont eux qui ont mis le feu aux poudres et dont nous acceuillons les refugiés avec le lot de fada du jihad. Les américains s’en félicite et ne vont certainement pas venir nous sauver.

    Si c’est pour nous raser une fois que le vent a tourné, comme la derniere fois, et ensuite nous achter en refinancant la reconstruction autant qu’ils restent chez eux.

    Quand est-ce qu’on comprendra qu’une Europe forte passe par la Russie, qui eux nous ont sauver la derniére fois au sang de leur soldats