Communiqué de presse, le 16 mars 2016

Nadia Remadna, la présidente et fondatrice de la Brigade des mères à Sevran en Seine-Saint-Denis et auteur du livre Comment j’ai sauvé mes enfants qui connaît un énorme succès médiatique ces dernières semaines, vient de faire l’objet de menaces téléphoniques, inadmissibles et très inquiétantes, le 14 mars dernier en fin de journée.
Le lendemain matin, comme l’en avait prévenu le message anonyme, un groupe de « vraies mères » attendait Nadia en bas de chez elle, pour lui reprocher son intervention sur TF1 ainsi que ses propos sur les intégristes dans la presse.
Une plainte pour menace de mort faite sous condition a donc été déposée le 15 mars 2016 au commissariat de Sevran par Nadia Remadna afin de se protéger, elle et sa famille.
Cette menace fait suite aux nombreuses pressions verbales exercées sur Nadia Remadna dans son quotidien, notamment depuis le reportage que TF1 a diffusé à 2O heures le 10 mars dernier. Nadia y dénonçait le clientélisme politique du maire de sa ville qui consiste à acheter les voix des religieux et à construire des mosquées plutôt que des écoles.
L’intérêt que suscitent Nadia et son discours, est immense tant au niveau des soutiens reçus par les citoyens que par les personnalités et les journalistes. Mais la seule façon de protéger cette femme courageuse qui défend les droits des femmes et des enfants et se bat pour le respect des lois et des valeurs de notre République, est de faire savoir que l’on tente de la faire taire, par des propos injurieux et des menaces de représailles.

Derrière la voix de Nadia, s’élèvent celles de tous les défenseurs des valeurs de notre pays. En la menacant, c’est la Laïcité et la liberté d’expression que l’on tente de museler.
Nous demandons une protection policière et les mesures qui s’imposent afin que Nadia Remadna soit enfin hors de danger.
Merci de relayer cette information.

Sevran,

La Brigade des mères