Les deux plus grands meurtriers de masse de la fin du siècle dernier et de ce début de millénaire sont incontestablement la finance et l’islamisme, le premier s’en prend indistinctement à tous ceux qui ne sont pas milliardaires quand le second choisit prioritairement d’assassiner des Musulmans. Marwan Muhammad de son vrai nom Marouane Mohamed, à 38 ans, et sans aucun doute guidé par son « éthique » personnelle, aura été à la fois trader et islamiste. Des qualités rares qui offrent à celui qui a récemment été épinglé par le Canard Enchainé pour ses liens avec quelques-uns des imams les plus radicaux de l’hexagone, un portrait complaisant les colonnes du journal Le Monde.

Au sujet de sa participation au « Camp d’été décolonial » la journaliste préfèrera citer celui que le journal Le Monde a choisi modestement d’introniser « Porte-voix combatif des Musulmans » et d’évoquer ce camp interdit aux Blancs par un : « Réservé au personne victime du racisme d’État en contexte français ». Cécile Chambraud aura également courageusement évoqué des « synergies » entre Marouane et l’association Barakacity en omettant préciser que cette dernière est une association islamiste dans le viseur des renseignements pour notamment des mouvements financiers faramineux, qui ont provoqué un signalement TRACFIN.

L’article relève tout de même les statistiques bidon du statisticien de métier au sujet de prétendus actes islamophobes. Et le clou de ce triste spectacle d’une presse en déliquescence morale et intellectuelle intervient quand Marouane se compare à Malcom X, un militant de la cause noire, ouvertement raciste contre les Blancs, sans que ça n’interroge sa portraitiste.

Cécile Chambraud aura réussi l’exploit de faire un portrait de Marouane Mohamed en le comparant à Tariq Ramadan sans faire une seule fois référence à la confrérie islamiste des Frères Musulmans, confrérie qui compte les deux hommes parmi ses membres.

Le danger n’est plus seulement pour notre laïcité mais c’est bien tout un modèle de société qui s’est construit dans le temps et dans le sang pour parvenir à un équilibre qui est aujourd’hui menacé. Un équilibre mis en péril par quelques influenceurs des réseaux sociaux appuyés par quelques grands quotidiens de la presse nationale et certains journalistes qui ont décidé de prendre une part active dans la balkanisation de notre République.

LaïcArt luttera sans relâche contre ces paroles racistes, sexistes et homophobes, contre ces ennemis déclarés de la République. Nous n’admettrons jamais que quelques personnes utilisent la caution de « porte parole des Musulmans » pour répandre la haine. Nous avons vécu en paix avec les Musulmans avant que ces semeurs de division ne décident d’empoisonner notre pays. Nous avons déjà réussi à faire annuler plusieurs meetings de la haine à travers le pays. Nous avons entre autres collé des affiches pour prévenir les Havrais d’un meeting islamiste, mené des campagnes de mailing et de courriers recommandés auprès de collectivités locales, comme récemment à Nice à l’occasion de la venue de Hani Ramadan.

Nous continuerons très prochainement à faire barrage à un cycle de formation à la lutte islamiste, organisé par une autre organisation de Marouane Mohamed : « Foul Express ». Une association fondée par et pour Marouane Mohamed qui est le théoricien et le maitre d’œuvre de cette victimisation indécente qui accuse les victimes d’attentats d’actes islamophobes, avec pour seul objectif de dresser les français les uns contre les autres.

La prochaine action d’information et de correction d’identité aura lieu pour une Formation de Marouane à Clermont-Ferrand très prochainement puis à Lyon. Partout nos activistes se mobilisent pour combattre cette idéologie totalitaire qui a pris notre pays pour cible.

Ahmed Meguini