Dimanche prochain, une réunion LaïcArt se tiendra à Marseille et, le lendemain, une autre à Paris, je serai présent aux deux. Au 51ème jour de ce mouvement, le bilan est tout à fait honorable : 201 membres sur le site dont 22 auteurs et 4 administrateurs (bientôt 5) pas loin d’une dizaine de réunion. Près de 7.000 visiteurs uniques sur le site pour plus 15.000 connexions et 70.000 pages vues enregistrés à ce jour. Plus de 400 adhérents sur Twitter et autant sur FB, c’est un début encourageant même si la tâche est immense et que la bataille n’a pas encore commencé, pour l’heure des alliés objectifs ne relaient que moyennement, voire pas du tout nos activités sur les réseaux sociaux pour des raisons que je me refuse à interpréter. Et pour les médias, ce n’est pas l’heure, il est encore temps de se passer d’eux. Dans le camp de la laïcité – la nôtre, la laïcité dont nous avons hérité et que nous avons l’intention de transmettre en partant à la reconquête des territoires perdus –, nous avons à fournir un effort considérable. Cet effort est d’autant plus conséquent que nous avons pris de mauvaises habitudes. Nous étions tellement convaincus que notre laïcité était acquise, aussi vrai que le ciel est bleu, nous étions persuadés que la République était un principe établi capable de dissoudre toutes mauvaises intentions par sa seule puissance émancipatrice. En attendant que l’herbe repousse, il convient de nous remettre à semer.

Rejoignez le projet #LaïcArt pour un Parti Laïc Citoyen et Exigeant
[clean-login-register]