Rassemblement Républicain du 18 juin

Sous les tonnelles que nous avions installées Place du Châtelet, une vingtaine de personnes s’était rassemblée pour célébrer, en cette date anniversaire du 18 juin, l’esprit de résistance, de combat et du refus de la capitulation. Vingt personnes, ça peut paraître peu mais avec ces vingt personnes là, on peut tout. Une journaliste me demande si c’est un début, si nous espérons rassembler davantage de citoyens aux prochains évènements, la réponse est oui bien entendu même si nous serons toujours une minorité agissante, par nature, ceux qui agissent sont minoritaires, c’est ainsi. Quelques prises de parole énergiques compensaient largement la fin de vie des piles du mégaphone. Ainsi Nadia Remadna a rappelé l’importance de la laïcité dans le combat des femmes et plus précisément en banlieue. Puis Roland Castro d’insister sur le péril obscurantiste, sur la République et la laïcité, en danger comme rarement dans son histoire. J’ai pour ma part insisté sur l’esprit de combat qui doit nous animer, aussi vrai que nous sommes minoritaires dans l’action, nous sommes majoritaires dans l’opinion et nous triompherons. Nous avons ensuite passé quelques heures à échanger nos points de vue autour d’un buffet, un espace de convivialité et de fraternisation, creuset des résistances et des révolutions.