Une prestation de serment de laïcité obligatoire pour tous les citoyens

Le patron d’une grande chaine de télévision avouait en 2004 « fabriquer du temps de cerveau disponible » pour le revendre à ses annonceurs, pour une grande marque de soda notamment. À la lumière des récents événements il apparaît évident que s’il est possible de fabriquer du temps de cerveau disponible avec des programmes débilitants, il est plus difficile d’en revendiquer et d’en conserver la propriété exclusive. C’est ainsi qu’un parti d’extrême droite et des organisations terroristes ont pu faire aussi facilement leur marché parmi la jeunesse de notre pays. La formule « cerveau disponible » est provocante cependant elle s’inscrit dans la logique des politiques de droite et de gauche qui ont cru voir dans la consommation une solution miracle qui devait tout résoudre, la croissance, l’emploi et par conséquence le « vivre ensemble ». En aucun cas le « vivre ensemble » ne peut être une conséquence ; il est à l’origine de toutes les grandes entreprises. L’abstention galopante est aussi une conséquence du seul vrai « grand remplacement », celui qui a substitué le consommateur au citoyen.

En ce jour anniversaire de la loi de 1905 nous devons admettre que la laïcité est aussi essentielle qu’elle est incomprise par un trop grand nombre de nos concitoyens. Une loi qui garantit la liberté de conscience est désormais perçue comme une menace à la liberté de culte et plus marginalement comme l’instrument du vice contre la vertu. C’est là le résultat du travail consciencieux des falsificateurs et des manipulateurs qui ont transformé une des lois les plus généreuses de la République en un instrument de domination xénophobe.

L’éducation à la citoyenneté dès le plus jeune âge doit être sanctionné à la majorité par une Prestation de Serment de Laïcité. Le jour de ses 18 ans ou de sa naturalisation, chaque citoyen sera convoqué à une cérémonie républicaine. Un élu du peuple présidera la remise de la carte d’électeur qui sera précédée d’un discours sur l’histoire de la République et de la laïcité. Ensuite les récipiendaires sortiront des rangs, lèveront la main droite pour prêter serment de laïcité et faire allégeance aux valeurs de la République. À tour de rôle les nouveaux citoyens recevront leur carte d’électeur et les félicitations de rigueur. Un rite de passage républicain qui rendrait un peu de son prestige au fait d’avoir le privilège d’entrer dans la communauté des femmes et des hommes libres.

Ahmed Meguini

Et si vous êtes d’accord, vous aussi, rejoignez le Parti de la société civile !
[clean-login-register]